Nous sommes le  Il est
La nature vous veut du bien !
Comment concilier
Le bien être par les plantes...
Home du site ACCUEILPRESENTATIONNOS PRODUITSRECETTESCONTACT


tamier

Propriétés

Le tamier est toxique dans son ensemble, son gros rhizome noirâtre contient un lait astringent (oxalate de calcium) qui peut provoquer des dermites de contact.

La pulpe était autrefois prescrite comme purgatif et comme diurétique, et principalement utilisée pour ses propriétés antinévralgiques en usage externe sous forme de cataplasme (racine cuite) pour traiter hématomes et ecchymoses, d'où son nom vernaculaire d'herbe aux femmes battues.

Elle était aussi prescrite en usage externe pour traiter les rhumatismes, les crise de goutte. De nos jours le tamus est prescrit en homéopathie comme antirhumatismale. Autrefois, nos grands'mères l'utilisaient pour traiter les poux.



Le tamier fruit
Le tamier commun (tamus communis) est encore appelé herbe aux femmes battues ; il s'agit d'une plante vivace qui pousse dans les haies et les bois clairs, il appartient à la famille des dioscoréacées.

La partie souterraine est une rhizome tubéreux.
Les tiges produites poussent au printemps et meurent après la fructification. Ces tiges sont volubiles, elles peuvent atteindre 4 m environ ; à leur sortie, elles sont vertes, teintées de pourpre ou parfois presque noires suivant les sujets. A la cassure, elles laissent échapper beaucoup de sève et une odeur pas très agréable. Les feuilles alternes sont, au début, d'un vert très brillant ; leur forme rappelle celle d'un cœur à pointe allongée.

En avril-mai, les fleurs apparaissent, elles sont minuscules, jaune-verdâtre et groupées en grappes de petite dimension pour les fleurs femelles (à pistil) et en longues grappes étroites pour les fleurs mâles (à étamines).Cette plante étant dioïque, ces deux types de fleurs sont portés par des individus différents.

Les fruits sont des baies rouges qui persistent longtemps sur la tige qui a fané.

Les jeunes tiges qui ressemblent à des pousses d'asperges font l'objet, dans notre région, d'une recherche acharnée, on les appelle les reponchons (prononcer pépounchouns, on doit entendre le "s" final). Ce mot doit provenir de poncho (pouncho) qui désigne une pointe ; pardon pour les puristes, je ne maîtrise pas l'orthographe occitane.

Ces pousses sont consommées après cuisson à l'eau qui répand une odeur pas très engageante, soit en vinaigrette, assortie si l'on veut, d'un assaisonnement plus conséquent, soit en omelette avec des lardons. En elles-mêmes, il faut avouer, leur goût est assez déroutant pour les non-habitués.

Par contre, les fruits sont toxiques ainsi que le rhizome cru.

Ce rhizome possède des vertus médicinales diurétiques, purgatives, vomitives et résolutives.

La plante était autrefois appliquée sur les plaies des femmes victimes de violences d'où le nom herbe aux femmes battues.

Retour haut de page
Version françaiseVersion anglaise Version italienne Copyright © 2007 - Michel CAYET - Reproduction interdite - Réalisation Web